Bien manger cela s’apprend… les indices à connaître !

by hellonatural

by hellonatural

HELLO

Et voici le premier article d’une longue série, rédigée pour que tu puisses trouver une source d’informations aussi riche que sérieuse, pour parfaire ton alimentation.

Si, comme nous, tu es attentif à ce que tu mets dans ton assiette, peut-être as-tu déjà entendu parler de l’indice PRAL. Il nous a paru essentiel de commencer par ce sujet pour poser les bases d’une nutrition équilibrée et variée où le plaisir n’est jamais mis de côté.

superaliments

S’inspirer de l’alimentation paléo

L’alimentation de l’homme contemporain s’est éloignée, au fil du temps, de celle de l’homme paléolithique. Abondance alimentaire et nourriture industrielle sont désormais les maitres-mots de notre société de consommation. Céréales raffinées, sucres et aliments transformés se retrouvent dans nos assiettes, alors même qu’ils sont inadaptés pour l’organisme s’ils sont consommés en trop grande quantité. L’une des raisons principales ? L’acidité qu’ils provoquent dans le corps. Sachant cela, que faire ? Se souvenir de ce que l’homme mangeait il y a des milliers d’années est une bonne piste. L’alimentation paléo a l’avantage d’assurer un bon équilibre acide-base car elle privilégie les légumes verts, les crudités, les fruits, les graines, les fines herbes, les épices et les aromates. Mais il est bon pour le moral de savoir que d’autres aliments sont alcalinisant, et non acidifiants, comme le cacao et le chocolat noir ! Alors à quoi se référer pour privilégier des aliments basifiants ? A L’indice PRAL.

Roobar proteine chia et spiruline bio vegan paleo

L’indice PRAL pour un snacking sain

Tu as sûrement déjà vu cet indice (Potential Renal Acid Load) sans peut-être savoir exactement à quoi il correspondait. C’est un outil permettant d’additionner les minéraux acides et de soustraire les minéraux basiques. Pourquoi ? Parce qu’un aliment se juge à la qualité et à la quantité de minéraux qu’il renferme, mais aussi à sa métabolisation, qui peut varier d’un individu à l’autre.

Au cours de la métabolisation, certains minéraux peuvent être acidifiants, ce qui provoque de l’acide sulfurique, chlorhydrique ou phosphorique, voire urique. Les aliments d’origine animale comme la viande, le poisson, les œufs ou les laitages, mais aussi les céréales, les sucreries, les boissons industrielles, les plats préparés et tout ce qui est raffiné sont acidifiants. A contrario, les minéraux contenus dans les fruits et les légumes (potassium, magnésium, sodium) sont alcalifiants pour la grande majorité d’entre eux. L’indice PRAL est donc précieux pour connaître la quantité de minéraux acides et basiques apportés par 100g (à noter qu’il ne tient cependant pas compte de la teneur en bicarbonates et citrates).

On a hâte de voir ce que tu en penses !

Laisse nous ton commentaire

A partager sans moderation